Collonges-la-Rouge
  • Collonges-la-Rouge
    • Paroisse limousine, proche de Turenne et de Meyssac, Collonges possède une superbe église romane à clocher de type limousin dont le prieur était nommé par les abbés de Charroux en Poitou. Son plan surprenant avec une chapelle latérale tardive aussi importante que la nef a fait penser qu'au temps où Collonges était protestant, les catholiques et les protestants se seraient partagés l'église. En revanche, il est vrai qu'à cette époque, l'église a dû être fortifiée et son très beau tympan découpé et transféré sur la muraille ouest, peut-être pour être mieux protégée.
  • L'eau et ses moulins
    • Collonges se trouve au pied des premiers contreforts des plateaux limousins, couverts de châtaigniers et recevant l'eau en abondance. C'est pourquoi, ses ruisseaux ont possédés une multitude de moulins, certes petits mais nombreux.
  • Les maisons et leurs habitants jusqu'au XVIIIe siècle
    • La ville de Collonges est connue pour la beauté de ses maisons bâties en grès Turenne qui préféraient cette résidence ensoleillée et pourvu de très bons vignobles à l'austérité de Turenne.
    • Ces familles d'officiers furent pour la plupart protestantes. Beaucoup s'exilèrent ou se convertirent après la révocation de l'Edit de Nantes. Leurs maisons furent alors habitées par les bourgeois ou des paysans qui donnèrent leur nom à ces maisons. Cette étude a pour but de retrouver la mémoire de Collonges et la trace de ces bâtisseurs de nobles maisons.
Dernière mise à jour : ( 23-06-2008 )