le mot de la présidente de novembre 2010
  • Novembre est le mois des commémorations. Profitons en pour rappeler que nous avons commémoré cette année la disparition de celui qui fut le fondateur de notre Société, Ernest Rupin.
  • L'année 2011 est celle du 400e anniversaire de la naissance du Maréchal de Turenne, Henri de la Tour (1611-1675) sans contredit le plus célèbre personnage de cette famille d'Auvergne et du Limousin.
  • Si célèbre que beaucoup de touristes croient que c'est lui qui a donné son nom au bourg et au château de Turenne et non l'inverse. Trompés par son titre de courtoisie de Vicomte de Turenne, ils croient aussi que c'est lui le possesseur de la Vicomté de Turenne. 
  • En réalité, Henri Ier de la Tour et son épouse Elisabeth de Nassau ont eu deux fils : l'aîné,  Frédéric Maurice (1605- 1652) est devenu à la mort de son père, duc de Bouillon, prince de Sedan et vicomte de Turenne.
  • Le cadet Henri, destiné à l'armée n'a reçu en apanage qu'Oliergues en Auvergne et Négrepelisse en Bas-Quercy. Bien peu de choses en vérité et sa célébrité est due à ses mérites militaires, tandis que sa modeste fortune s'accroîtra grâce à ses charges et à des dons royaux. 
  • Henri est né à Sedan, le 11 septembre 1611.
  • La Société d'histoire et d'archéologie du Sedanais se dispose à fêter dignement ce 400e anniversaire par un colloque intitulé "Nouveaux regards sur Turenne" les 17 et 18 septembre 2011.
  • Notre Société et celle des Amis de Turenne y participeront. Nous comptons y présenter une communication sur Turenne, la Vicomté et le Limousin et invitons ceux de nos membres qui en auront le loisir ou l'envie, soit à nous communiquer des renseignements à ce sujet, soit à venir avec nous à Sedan en septembre.
  • Pour tout renseignement il faut consulter le site de la Société d'histoire et d'archéologie du Sedanais.(www
  • Un autre anniversaire, sans doute moins prestigieux, mais qui nous tient tout autant à coeur est celui de la disparition en 196I d'Alexis Jaubert, qui fut député de la Corrèze, fidèle allié et bras droit d'Henri Queuille, lequel vient de faire l'objet d'une journée d'étude organisée à Tulle par nos amis de la Société des lettres, Sciences et Arts de la Corrèze.
  • Alexis Jaubert, né en 1879 a été maire de Larche de 1912 à 1961 avec une interruption lors de la deuxième guerre mondiale ; conseiller général durant 38 ans ; député en 1928, 1932, 1936 ; conseiller de la République après la guerre.
  • Sa formation d'ingénieur agronome l'a rendu apte à s'intéresser aux problèmes de l'agriculture et des travaux publics et il a pris une très grande part à l'électrification et au désenclavement des communes rurales de la Corrèze.
  • Ennemi de l'emphase et des discours creux et partisan d'une politique faite de réalisations concrètes, il semble effacé par rapport à ses contemporains, Jouvenel, Lasteyrie, Labrousse et, en haute-Corrèze, Henri Queuille et son adversaire Marius Vazeilles. Pourtant il a joué sur le plan national un très grand rôle comme chef de cabinet puis sous secrétaire d'état au ministère des finances et à celui de l'agriculture.
  • Nous allons le faire sortir de l'ombre et nous pensons au mois de décembre 2011, avec la collaboration des Archives municipales de Brive, organiser une exposition qui sera en grande partie consacrée, non à la politique politicienne, mais à ses racines familiales, à son goût qui ne s'est jamais  démenti pour la poésie et à son action en Limousin et en particulier à Larche.
  • Grâce à Mme Juliette Jabiolle, dont l'époux est détenteur des archives familiales d'Alexis Jaubert,  auteure de deux livres qui rappellent, l'un les origines en partie créoles d'Alexis Jaubert : "La valise des Antilles" et l'autre, celle de la jeunesse et débuts politiques d'Alexis Jaubert : "Alexis Jaubert, à l'aube du XXe siècle (1879-1918)" paru cette année, nous allons pouvoir présenter sur cette personnalité attachante et mal connue des documents originaux.

 

Dernière mise à jour : ( 15-11-2010 )