L'histoire de l'Hôtel de la Raymondie. (Martel)
  • L'Hôtel de la Raymondie situé au coeur de Martel, vaste quadrilatère autour d'une cour intérieure, a fait l'objet de bien des légendes.
  • Ce n'est pas un fort et le vicomte de Turenne n'en est pas le constructeur. C'est un palais urbain bâti à la fin du XIVe siècle par un bourgeois, Bernard Raymond qui avoue avoir détourné de fortes sommes du trésor royal.
  • Bordé au sud et à l'ouest par une série de boutiques sous des arcades, il va devenir durant la guerre de Cent Ans un refuge pour les habitants des barrys ou quartiers extérieurs, au grand déplaisir de ses propriétaires les Estèves alias Valon.
  • Au XVIe siècle il est en partie ruiné et revendu par lots à des bourgeois  de Martel, les del Verger, puis les Limars  et les Salvat.
  • L'aile Est  est alors rebâtie, dotée d'un escalier à vis. La cour perd ses galeries de bois intérieurs qui reliaient les étages entre eux.
  • L'Hôtel de la Raymondie devient le logis des lieutenants généraux de la Sénéchaussée les Linars, les Laserre et pour finir au XVIIIe siècle,  les Arliguie et les Pascal. 
  • Vendue par morceaux à la Révolution, la Raymondie va être occupée  par la municipalité, qui se donnera pour tâche durant deux cent ans de racheter morceau par morceau, les différentes parties de cet énorme bâtiment.
  • Elle va être l'objet  de restaurations nombreuses et coûteuses, qui continuent aujourd'hui et contribuent à lui redonner le lustre et la beauté des siècles passés.
Dernière mise à jour : ( 04-09-2012 )