Seigneuries et châteaux forts, de Christian Rémy

Seigneuries et châteaux forts, de Christian Rémy, tomes 1 et 2, Collection Regards, Culture et Patrimoine en Limousin, 2005, 39 euros chaque tome.

  • Christian Rémy est agrégé de l'Université et docteur en histoire médiévale. Sa thèse, consacrée au pouvoir royal en Limousin et Périgord aux XIIIe et XIVe siècles a été dirigée par Bernadette Barrière et soutenue à Limoges en 2000.

    Image

    Aujourd'hui chercheur associé du Centre d'études supérieures de Civilisation médiévale (CESCM) de Poitiers, il consacre ses investigations à la compréhension du phénomêne castral et plus particulièrement en Limousin, en Périgord et en Angoumois, cherchant à mettre en lumière l'organisation spatiale, sociale et politique des châteaux médiévaux, en particulier entre le XIIe et le XVe siècle.
  • Tome 1 : le temps du castrum, X-XIVe siècle, 2006. Le "temps du castrum" nous plonge au coeur du Limousin médiéval encore largement méconnu. Les châteaux forment alors de grands ensembles complexes réunissant souvent plusieurs co-seigneurs et leurs chevaliers. Du haut de leurs donjons à contreforts, de leurs mottes et de leurs enceintes, ces hommes de guerre constituent rapidement de véritables lignages et étendent leur domination aux territoires, aux hommes et à leurs activités, favorisant la création de nouveaux pôles de peuplement. De nombreux bourgs actuels puisent là leur origine et cet ouvrage permet de mieux comprendre comment cet habitat s'articulait autour du château. Autour de ces grands ensembles castraux, souvent tenus par les familles vicomtales ou baronniales, les Aubusson, les Comborn, les Lastours, émerge aussi un véritable réseau de maisons-fortes, à la fois verrous de points sensibles et résidences champêtres de petits chevaliers, que l'on dénomme alors repaires ou hébergements nobles.
  • Tome 2 : la naissance du château moderne, IV-XVIIe siècle, 2005.  La naissance du château moderne met en évidence la grande mue que connaissent les anciens sites fortifiés à la fin du Moyen Âge : les chevaliers quittent la promiscuité  des enclos castraux pour s'établir dans des repaires  et des manoirs.  Ces résidences, générallement aux champs, sont allègrement rebâties et deviennenet le nouveau creuset de lignage. La période allant du XIVe-XVIIe siècle apparaît ainsi comme un véritable âge d'or du château-fort, témoins du sentiment d'insécurité  : le paysage monumental encore visible de nos jours se met en place, pour l'essentiel, à partir de la guerre de Cent ans et les éléments défensifs perdurent au-delà des guerres de Religion.ImageLe Limousin entre alors dans l'ère du château-fort "moderne", tel qu'on le retrouve dans beaucoup de provinces du royaume. Par son approche à la fois historique, sociologique et monumentale, ce volume permettra à chacun de mieux compredre le phénomène castral Limousin, dans ses manifestations les plus courantes comme dans ses réalisations les plus prestigieuses.  Ce faisant, il convie aussi le lecteur à une ballade champêtre, au grès des canonnières, des machicoulis et des échaugettes.

mosimage}
Dernière mise à jour : ( 23-10-2008 )