La sorcellerie au Moyen Age, mythe et réalités
  • Il n'y a pas beaucoup de témoignages de la sorcellerie en Bas-Limousin, sinon un procès fait à Meyssac au XVe siècle.
  • A cette occasion, on étudie la montée de l'intolérance au cours du Moyen Age à l'égard des formes différentes de sorcellerie que sont la magie savante, les croyances populaires, l'utilisation de plantes guérisseuses ou mortelles et la magie noire.
  • La peur du diable, la croyance en un complot entre lui et les sorciers culminent au XVe siècle et au XVIIe siècle. Elles coincident avec des périodes de troubles. L'église catholique d'une part, et le pouvoir royal d'autre part, ont tendance à s'en disputer le contrôle jusqu'à ce que la raison l'emporte et que l'on cesse de brûler les sorciers et les sorcières.