Brive au temps des guerres de religion
  • Il ne s'agit pas de décrire la suite confuse de prise et reprise de la ville par les protestants et les catholiques, ni de faire l'histoire générale des guerres.
  • Nous nous contentons de citer les auteurs qui ont parlé de cette époque, historiens du XIXe siècle, souvent très partiaux comme Richard de Boysson ou l'abbé Marche et de revenir aux sources, c'est-à-dire aux rares témoignages de l'époque, ceux des bourgeois de Brive, Maillard et Vielbans. Brive est restée catholique, tandis que ses bourgeois protestants se réfugiaient à Turenne.
  • Lors de la ligue, elle a penché dans la résistance à Henri IV, mais s'est rapidement ralliée à lui après le départ du lieutenant général de Lestang, animateur du clan favorable aux Guise.
  • Selon les historiens du XIXe siècle la ville aurait envoyé de l'aide aux assiégeants catholiques de telle ou telle ville, mais les témoignages de l'époque montrent plutôt des marchands prudents, préférant la paix à ces luttes stériles quoique passionnées.